Combat Boots Lyndon en Cuir de Veau Lisse Noir

En stock

995 €

* Champs obligatoires

Chaussent normalement - prenez votre pointure habituelle.

Inspirées des derbys, les chaussures Lyndon d’Alexander Wang font déjà figure de classiques. Avec leur talon légèrement surélevé ainsi que leur embout renforcé par une petite cage métallique, elles sont aussi chic que rebelles, aussi habillées que confortables.

Retours gratuits sous 30 jours

Soyez le premier à évaluer ce produit

GUIDE DES TAILLES

CHAUSSURES
FRANCE
36 36.5 37 37.5 38 38.5 39 39.5 40 40.5 41 41.5 42
UK
2 2.5 3 3.5 4 4.5 5 5.5 6 6.5 7 7.5 8
USA
5 5.5 6 6.5 7 7.5 8 8.5 9 9.5 10 10.5 11
EUROPE / ITALIE
35 35.5 36 36.5 37 37.5 38 38.5 39 39.5 40 40.5 41
JAPON
21.5 22 22.5 23 23.5 24 24.5 25 25.5 26 26.5 27 27.5
AUSTRALIE
3.5 4 4.5 5 5.5 6 6.5 7 7.5 8 8.5 9 9.5
CHINE
35 35.5 36 37 37.5 38 39 39.5 40 41 41.5 42 43
CHINE (MM)
225 228 230 233 235 238 240 243 245 248 250 253 255
Vous aimerez aussi

Alexander Wang

Alexander Wang

 

Pour sa collection automne-hiver 2018, Alexander Wang a décidé de mettre l’executive woman à l’honneur. Dans les bureaux autrefois occupés par la rédaction new-yorkaise du magazine « Wire », le créateur américain a fait défiler toute une horde de femmes d’affaires à l’allure sexy. Court-vêtues, les cheveux retenus en arrière et lunettes de soleil vissées sur le nez, ces businesswomen d’un genre nouveau incarnent une toute nouvelle facette d’Alexander Wang : une fois la fête terminée, il est temps de retourner travailler. Et c’est avec un style toujours aussi rock composé de pièces en cuir noir zippées, parfois rehaussées de quelques touches de rose vif qu’on se rendra au bureau cet hiver.  

C’est en 2004 qu’Alexander Wang fonde sa marque éponyme. A cette époque, le créateurvient d’abandonner l’école et a l’idée de lancer une ligne de maille, composée de six modèles unisexes. Un pari qui s’avère payant puisque trois ans plus tard, ses créations à l’esprit sportswear défilent pour la première fois lors de la Fashion Week de New York. Soutenue par Anna Wintour, la marque fait bientôt partie des plus suivies du circuit. Une esthétique à la fois citadine et sombre, sexy mais jamais apprêtée, idéale pour les rebelles anticonformistes.


Né à San Francisco, c’est à New York qu’Alexander Wang réalise ses rêves de mode dès 2002, en intégrant la prestigieuse Parsons School of design. Deux ans plus tard, il abandonne pour fonder sa griffe éponyme, supportée par plusieurs membres de sa famille, dont sa mère, son frère et sa belle-sœur. Trois ans après son lancement, la marque défile pour la première fois lors de la semaine de la mode new-yorkaise. L’année suivante, Alexander Wang reçoit le Vogue/CFDA Fashion Fund, qui lui permet d’étendre ses activités. Un coup de pouce bien employé, puisqu’en 2009, le créateur se voit remettre le Swarovski Designer of the Year Award, avant de remporter un second CFDA Award en 2011, celui de Meilleur Créateur d’Accessoires. Et si le créateur de mode est réputé pour sa marque éponyme, il a également travaillé pour une autre maison bien connue : Balenciaga. En 2012, le designer succède à Nicolas Ghesquière pour trois ans, avant d’être remplacé par Demna Gvasalia en 2015.