Epuisé

210 €

126 €

- 40%

Qu’on se le dise, Vanessa Bruno n’a pas peur du challenge. Cette saison encore, la créatrice revisite son iconique Cabas, qu’elle décline en version tressée lurex/raphia. Et si le mix pourrait à première vue paraître légèrement saugrenu, il fonctionne en réalité diablement bien. Tandis que la fibre végétale est fabriquée à Madagascar, la toile vient quant à elle de Paris. Et chaque sac est ensuite confectionné à la main, véritable pièce unique nécessitant quatre jours de travail. Le résultat ? Un cabas d’un genre nouveau, plus naturel et garant d’une élégance et d’une sophistication informelles.

Retours gratuits sous 14 jours

Soyez le premier à évaluer ce produit

GUIDE DES TAILLES

CHAUSSURES
FRANCE
36 36.5 37 37.5 38 38.5 39 39.5 40 40.5 41 41.5 42
UK
2 2.5 3 3.5 4 4.5 5 5.5 6 6.5 7 7.5 8
USA
5 5.5 6 6.5 7 7.5 8 8.5 9 9.5 10 10.5 11
EUROPE / ITALIE
35 35.5 36 36.5 37 37.5 38 38.5 39 39.5 40 40.5 41
JAPON
21.5 22 22.5 23 23.5 24 24.5 25 25.5 26 26.5 27 27.5
AUSTRALIE
3.5 4 4.5 5 5.5 6 6.5 7 7.5 8 8.5 9 9.5
CHINE
35 35.5 36 37 37.5 38 39 39.5 40 41 41.5 42 43
CHINE (MM)
225 228 230 233 235 238 240 243 245 248 250 253 255
Vous aimerez aussi

Collection Vanessa Bruno

C’est en 1996 que Vanessa Bruno lance sa marque éponyme avant d’ouvrir sa première boutique à Paris en 1998, la même année qu’elle lance son désormais emblématique cabas. Son style bohème fait rapidement mouche et au début des années 2000, le nom de Vanessa Bruno devient synonyme de chic casual à la parisienne. En 2011, forte de son succès, elle se lance dans une collaboration avec La Redoute avant de proposer un parfum réalisé avec la marque Biotherm baptisé « L’eau ».

 

Avec une mère mannequin et un père chez Cacharel, Vanessa Bruno a toujours baigné dans le monde de la mode. D’ailleurs, c’est en tant que modèle qu’elle s’envole pour le Canada à l’âge de 15 ans. Mais la création l’intéresse beaucoup. De retour à Paris, la jeune créatrice de mode se forme auprès de Michel Klein, Dorothée Bis ou encore Daniel Hechter. En 1996, elle décide de voler de ses propres ailes et lance sa marque éponyme.