Designer
Danielle Corona // Hunting Season

Avec Hunting Season, Danielle Corona a rapidement su attirer l’œil des amatrices de mode les plus pointues. 

 

MONNIER Frères : Comment avez-vous débuté ?
Danielle Corona : J’avais déjà un côté créatif dans ma jeunesse mais ce n’est que des années plus tard, au début de la vingtaine, que j’ai osé suivre cette vocation. A 24 ans, j’ai choisi d’étudier la conception d’accessoires et j’ai eu la chance de décrocher des stages à Rome chez Valentino – Maria Grazia Chiuri et Pierpaolo Piccioli y étaient responsables des accessoires – et chez VBH, dont le créateur et designer est V. Bruce Hoeksema. C’est durant mon stage chez VBH que j’ai décidé de lancer Hunting Season ; j’ai été inspirée par l’incroyable savoir-faire dont j’ai été témoin au sein de ces maisons et par leur « quête » du meilleur, qu’il s’agisse d’artisans hautement expérimentés ou de matières premières de qualité supérieure.

 

M.F. : En quoi ces stages ont-ils influencé votre travail ?
D.C. : Lorsque que je vivais en Italie, j’ai eu la chance de visiter des usines de maroquinerie à Florence (avec Maria Grazia et Bruce) et j’ai ainsi pu admirer par moi-même le vrai savoir-faire italien : le soin et l’attention portés à chaque pièce, le talent artistique et la précision. C’était de la conception au sens le plus pur et j’ai trouvé cela particulièrement inspirant. Peu de temps après, lorsque j’ai lancé Hunting Season, j’ai voulu moi aussi célébrer cette approche méticuleuse de notre art. Montrer à nos clients comment nos pièces sont créées où elles sont fabriquées, qui participe à leur conception, d’où provient chaque élément. C’est en partie ce qui nous différencie et, je l’espère, ce que nous offrons à nos clients dans chacune de nos créations. A mon sens, c’est là la forme la plus complète du luxe.

 

M.F. : Pouvez-vous nous parler de l’esthétisme si particulier de Hunting Season ? 
D.C. : Je crée des styles intemporels, faits pour durer. J’aime les considérer comme des souvenirs de famille modernes. Mes designs sont minimalistes pour permettre à l’art et aux matériaux de s’exprimer. Je suis attirée par les matériaux qui offrent une texture intéressante : cuirs exotiques, paille tressée, daim souple ; mais mes silhouettes sont toujours faites de simplicité. Leonard de Vinci aurait dit que « la simplicité est la sophistication suprême » et je suis entièrement d’accord. Lorsque je crée une nouvelle pièce, j’espère qu’elle mettra en valeur le style propre de la personne qui la portera. Je pense que notre approche raffinée permet ce type d’appropriation personnelle.


M.F. : Comment vous est venue l’idée de cette silhouette originale ? 
D.C. : Notre forme la plus reconnaissable, le « trunk » (panier), est devenue un essentiel pour chacune de nos collections. Son design est mon interprétation des paniers balinais que j’ai collectionnés et adorés pour leurs proportions et leur côté pratique. J’en ai modernisé le design en rendant la forme plus structurée et raffinée et j’ai conçu une fermeture sur mesure pour apporter une dernière touche au produit final. C’est devenu la signature de la marque. L’idée est de réinterpréter ces formes caractéristiques pour chaque nouvelle collection, avec de nouvelles couleurs et de nouveaux matériaux, pour qu’elles soient ainsi à leur tour collectionnées et admirées, tout comme ma source d’inspiration initiale.


M.F. : Pouvez-vous nous décrire la femme Hunting Season ?  
D.C. : La femme pour laquelle je créé des sacs apprécie le luxe mais elle aime également la discrétion. Elle ne cherche pas à attirer l’attention avec ses tenues mais on la remarque tout de même. Elle ne porterait jamais de vêtements ou d’accessoires qui affichent une marque ou un logo car elle ne considère pas la mode comme l’étendard de son statut social. Elle exprime au contraire son statut et son style grâce à son assurance – et tout ce qu’elle porte en elle – et les révèle à travers son mode de vie. Son style est intemporel et elle ne suit pas les tendances. Elle collectionne les belles choses – vêtements, objets anciens – et fait attention à ce qu’elle achète car elle s’intéresse au travail qui a été investi pour les créer et à l’histoire qui accompagne chaque pièce. Nos sacs à mains sont parfaits pour elle car ils sont conçus pour être portés en toute saison et incarnent l’accessoire polyvalent parfait pour compléter à l’infini sa garde-robe.

 

M.F. : La marque propose de nombreux styles variés. Quel est votre style préféré et pourquoi ? 
D.C. : J’aime notre nouveau modèle, le Saddle. Il réinvente la silhouette classique du sac à bandoulière avec un profil fin et des proportions modernes. Ses bords sont faits de courbes spectaculaires et il est conçu pour se porter délicatement contre le corps, alliant ainsi l’aspect pratique à une approche plus artistique.

 

M.F. : Vous êtes née en Floride et travaillez maintenant à New York et Bogota. Comment parvenez-vous à être partout ?  
D.C. : 
J’ai la chance de pouvoir compter sur une équipe extraordinaire sans laquelle tout ceci serait impossible. J’adore vivre à Bogota, en Colombie – où nos sacs à main sont fabriqués – et cette ville est une inspiration constante pour l’esthétisme de la marque. A Bogota je travaille avec notre équipe de designers et de créateurs, et nous y possédons également notre propre usine, dans laquelle sont fabriqués nos sacs. Notre équipe de New York s’occupe des ventes au quotidien et de l’aspect média de notre activité. Tout cela est vraiment dans l’air du temps : à notre époque, nous sommes constamment en mouvement, à cheval sur plusieurs fuseaux horaire, etc…


M.F. : Vous avez été finaliste du Vogue Fashion Fund en 2018. En quoi votre participation à cette initiative a-t-elle été bénéfique pour votre marque ?
D.C. : C’était un honneur incroyable d’être finaliste. Il est difficile de mesurer l’impact que cela a eu pour notre marque mais je suis à jamais reconnaissante d’avoir été sélectionnée. J’ai énormément appris grâce à cette expérience. Cette année nous sommes devenus membre du CFDA (Council of Fashion Designers of America) et je suis ravie d’être entourée de tant de designers américains que j’admire !

 

M.F. : Quel est le premier accessoire que vous ayez possédé ? 
D.C. : Le sac Mombasa en cuir noir Tom Ford pour Yves Saint Laurent. C’était (et cela reste) le mariage parfait entre l’artisanat et les matériaux.

 

M.F. : Vous souvenez-vous du premier accessoire que vous ayez créé ? 
D.C. : Oui ! C'était un collier en laiton que j'ai fait à l'école. Et je l'ai toujours.

 

M.F. : Quel est l’accessoire que vous aimeriez avoir créé ? 
D.C. : Je suis attirée par les chaussures et les bijoux. Cela pourrait être la prochaine étape pour notre marque car nos vendeurs et clients nous le demandent souvent. A l’origine c’était un projet à long terme mais l’échéance semble se rapprocher ces derniers temps. J’espère pouvoir partager des nouvelles en ce sens dans un futur proche.

 

Quel est le plus important pour une femme : des chaussures ou un sac ? et pourquoi ?  
D.C. : Un sac ! Elle le porte du matin au soir et il contient tellement de choses importantes dont elle aura besoin tout au long de la journée : des objets personnels, d’autres utiles…

Léa Rostain
Muse
Mannequin de Monnier Frères depuis plusieurs saisons, Léa Rostain nous invite dans son monde. Rencontre.
Découvrir
The Wangloc Mini Shopper
The Wangloc bag, By Alexander Wang
Hero Product
Faire la fête et sauver la planète. Chez Alexander Wang, un sac n’est jamais qu’un simple produit.
Découvrir
Acne Studios
The City Girly
Trend
Rose shocking, la tendance City Girly? En city girl avisée, on s'équipe d’accessoires rose vif pour se faire remarquer sur tous les (red) carpets.
Découvrir
Designer
Danse Lente
Youngwon Kim // Danse Lente
Designer
Diplômée du London College of Fashion, Younwon Kim développe sa marque Danse Lente en 2017. Décryptage de son process créatif dans notre interview exclusive.
Découvrir
Vanessa Bruno
Vanessa Bruno
Designer
Depuis plus de vingt ans, Vanessa Bruno connaît un succès sans pareil avec ses créations à la fois simples et raffinées.
Découvrir
Jérôme Dreyfuss
Jérôme Dreyfuss
Designer
Cette saison, Jérôme Dreyfuss continue sur sa lancée de rendre service aux femmes tout en veillant à préserver le monde qui l’entoure.
Découvrir
Jonathan Anderson // JW Anderson
Designer
Amoureux d’art et créateur prolifique, Jonathan Anderson l’une des figures emblématiques de la mode aujourd’hui.
Découvrir