Bottega Veneta Bottega Veneta

Bottega Veneta

 

Pour ce qui ce sera avéré être sa dernière collection pour la maison Bottega Veneta, Tomas Maier avait choisi de déménager son défilé automne-hiver 2018 à New York, où la marque inaugurait un nouveau flagship. Exit les ors des théâtres de Milan donc, direction l’American Stock Exchange, transformé pour l’occasion en appartement luxueux. Et le créateur allemand avait bien saisi l’énergie de la ville, proposant dès son premier look une réédition luxueuse de la silhouette des new-yorkaises qui se contentent de jeter un manteau sur leurs pyjamas de soie pour sortir acheter un café le matin. Autre Mais il n’avait pas pour autant délaissé l’esthétique rétro et délicate qui a fait le succès de la maison italienne. Raffinée comme une héroïne de film noir, la femme Bottega Veneta déambule également vêtue de longs manteaux riches et de robes patchwork à la légèreté inégalée. Côté accessoires, la griffe dont la réputation n’est plus à faire en matière de maroquinerie présente une fois de plus des accessoires en cuir travaillés de manière unique et délicate, témoignages d’un savoir-faire intemporel et qui traverse les frontières.   

 

C’est en 1966 que la marque Bottega Veneta voit le jour, fondée par Michele Taddei et Renzo Zengiaro. A l’époque, la griffe spécialisée dans la maroquinerie artisanale, se distingue déjà par l’Intrecciato, une technique mise au point dans les ateliers vénitiens de la maison qui consiste à tresser des bandelettes de peau pour renforcer le cuir. Le succès est au rendez-vous, tout comme la jet-set internationale qui devient une cliente fidèle. Mais à la fin des années 80, la maison décline. En cause ? Une nouvelle direction qui voit l’apparition du logo bag, siglé « BV ». En 2001, Tom Ford, alors à la direction du Gucci Group qui vient de racheter la maison, fait appel à Tomas Maier. Le créateur allemand retourne aux sources, mettant en avant le savoir-faire et la qualité des accessoires de la maison de Vincenza. En février 2005, la marque présente sa première collection de prêt-à-porter féminin suivie, l’année suivante, de son pendant masculin. Depuis, la griffe a également étendu ses activités à la joaillerie et la décoration d’intérieur.

 

Tomas Maier naît à Pforzheim, en Allemagne, en avril 1975. Rapidement, il s’envole pour Paris, où il suit les cours de la Chambre Syndicale de la Couture, avant de rejoindre les équipes de plusieurs grandes maisons telles que Sonia Rykiel, Revillon, Guy Laroche ou encore Hermès où il restera neuf ans. En 1997, le créateur de mode fonde sa marque éponyme avant de s’installer aux Etats-Unis deux ans plus tard. En 2013, Kering, également aujourd’hui propriétaire de la maison Bottega Veneta investit dans sa griffe personnelle.  

0 RESULTATS

0 article(s)

par page

Grille  Liste 

Vue
Filtre