Burberry Burberry

Burberry

 

Pour sa première collection chez Burberry, Riccardo Tisci a frappé fort. Après avoir officié chez Givenchy pendant près de dix-sept ans, le créateur italien a imagine une ligne globale chez Burberry, s’adressant aussi bien à la mère qu’à la fille, au père qu’au fils. Baptisée « Kingdom », (« Royaume »), cette exploration de la société britannique et des archives de la maison centenaire avait de quoi réjouir les fans de la première heure mais aussi les derniers arrivés.

 

Le Check, que Christopher Bailey s’était tout particulièrement appliqué à faire revivre ces dernières saisons passe ici au second plan, aperçu en filigrane seulement sur les doublures des manteaux ou revisité de manière linéaire sur des blouses. Niveau logo, la vraie star du show est en effet le monogramme TB, tiré des archives et remis au goût du jour par Peter Saville, qui s’invite dans différentes nuances sur plusieurs pièces de prêt-à-porter. Et tandis que son prédécesseur avait mis l’accent sur une mode plus street ces derniers temps, Riccardo Tisci choisit quant à lui de réinjecter quelques touches de sophistication appuyée, passant notamment par des blouses à nouer ou des jupes sages. Mais hors de question d’effacer le passé pour autant : l’iconique trench se réinvente couvert de piercings, tout comme un propret chemisier trompe-l’œil ; l’escarpin s’orne de scotch de chantier et le sac à main se porte à la taille, sac banane chic à la ceinture chaîne. Les accessoires, parlons-en. De la minuscule pochette Jessie au sac à main TB (classique en vue) en passant par le Horseferry, un nouveau monde de possibilités s’offre aux clientes Burberry. Un beau début.

 

En 1856, Thomas Burberry, alors jeune apprenti en magasin fonde la maison Burberry. Son cœur de métier ? Les manteaux, qu’il tend à perfectionner pour offrir à ses clients confort et protection. En 1871, le créateur britannique se mue en inventeur et met au point la gabardine, tissu aussi respirant qu’imperméable. La réputation de la griffe va crescendo et en 1912, elle invente et brevète le trench, manteau réservé aux officiers militaires. Léger mais pratique, le pardessus devient bientôt l’uniforme des soldats britanniques. Tout au long du XXème siècle, la griffe anglaise continue à habiller les explorateurs, tels que Sir Ernest Shackleton et Betty Kirby-Green.

Depuis, Burberry s’est diversifiée, renforçant son offre de sacs à main, chaussures et articles de prêt-à-porter pour homme et femme.

 

Né en 1974 en Italie, Riccardo Tisci débute sa carrière de créateur de mode au Design Istituto d’Arte Applicata à Cantu avant de s’envoler pour Londres et étudier à la Central Saint Martins School en 1999. Rapidement, il est repéré et fait ses premiers pas chez Puma avant de se concentrer sur sa marque éponyme dont il présente la première collection à Milan en 2004. L’année suivante, il rejoint la maison Givenchy en tant que directeur artistique, un rôle qu’il tiendra jusqu’en 2017, année où il annonce sa démission. Un an plus tard, Riccardo Tisci est nommé directeur artistique de la griffe Burberry en remplacement de Christopher Bailey.

181 RESULTATS

Éléments 1 à 60 sur un total de 181

par page
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4

Grille  Liste 

vue portée
Filtre