Courreges Courreges

Courreges

Fondée en 1961 par André et Coqueline Courrèges, la maison Courrèges est l’une des plus iconiques du 20ème siècle. Après avoir lancé la mini-jupe en 1963, la marque s’illustre un an plus tard en présentant en 1964 une collection futuriste baptisée « The Moon Girl ». Blanches, fabriquées dans des matières innovantes et coupes ultra-courtes, les pièces donnent le ton de ce qui deviendra rapidement le style Courrèges. Le succès est rapidement au rendez-vous. Au point que, dès 1965, le couturier qui s’estime trop copié, ferme les portes de sa maison. Il les réouvrira en 1967, lançant par la même occasion une ligne de prêt-à-porter.

Les activités de la griffe sont florissantes et au milieu des années 70, la maison s’allie à L’Oréal afin d’investir le terrain des cosmétiques et lance en 1972 son premier parfum, Empreinte.

Dans les années 80, Courrèges connaît une petite baisse de régime malgré le lancement d’une ligne homme et une incursion sur le marché américain. En 1994, André Courrèges se retire de la mode, laissant la direction artistique à Jean-Charles de Castelbajac puis à sa femme, Coqueline.

En 2011, la maison est vendue à Jacques Bungert et Frédéric Torloting avant d’être cédée en septembre 2018 à Artémis, holding de la famille Pinault.

 

Yolanda Zobel a grandi en Allemagne, fille d’un père allemand créateur de bijoux et d’une mère française spécialisée dans le prêt-à-porter. Après des études de mode à Berlin, la créatrice de mode fait ses débuts chez Giorgio Armani en 1999. Une maison prestigieuse suivie de beaucoup d’autres, à l’image de Chloé, Jil Sander ou encore Acne Studios.

Nommée à la direction artistique de la maison française le 14 février 2018, Yolanda Zobel a présenté sa première collection pour la griffe en septembre de la même année.

5 RESULTATS

5 article(s)

par page

Grille  Liste 

vue portée
Filtre