Ginette_ny Ginette_ny

Ginette_ny

 

Pour la saison automne-hiver 2018, plusieurs courants se détachent chez Ginette NY. Fidèle à son habitude, la marque américaine est tout d’abord allée chercher du côté des pierres les plus élégantes, avec une collection Black Diamond qui, comme son nom l’indique, reprend les plus grands succès de la griffe, retravaillés avec des diamants noirs. Chic absolu garanti. Quant à celles qui préféreraient les solitaires ordinaires, elles seront servies par la ligne Lonely Diamond, qui met à l’honneur ce petit diamant isolé sur des boucles d’oreilles et colliers uniques.  

Mais Ginette NY, c’est aussi les formes les plus simples sublimées par un bain d’or, à l’image de la ligne Gingko qui habille les feuilles de cet arbre millénaire d’un éclat nouveau. Leur symbolique ? Longévité et amour, deux causes qu’on s’empresse de soutenir délicatement au creux de notre cou. Enfin, les plus graphiques seront ravies par la collection Art Déco dont les pièces inspirées de ce courant rétro seront idéales pour égayer tous les looks.

 

C’est en 2002 que Frédérique Dessemond fonde la marque Ginette NY. A l’époque, cette Marseillaise émigrée aux Etats-Unis retravaille des sacs vintage. Mais une amie en charge d’une sélection de bijoux pour une boutique de New York lui demande de créer quelques pièces. En octobre 2002, le premier modèle, une médaille à graver du nom des clientes est créé. Une journaliste de « W », séduite, écrit un article, qui atterrit entre les mains d’une acheteuse du magasin Barney’s. Le succès de Ginette NY est lancé. Avec ses créations fines et délicates, destinées à être portées tous les jours, la créatrice de bijoux touche à l’époque un secteur alors encore à développer : celui de la haute bijouterie fantaisie. Au bout de quelques saisons, elle ajoute les pierres à ses bijoux, prenant toujours garde à ce que ces dernières soient en contact avec la peau afin de transmettre tous leurs bienfaits.   

 

Aujourd’hui américaine, c’est à Marseille que Frédérique Dessemond grandit, au milieu de la Cité Radieuse du Corbusier. Après un passage par Paris où elle étudie l’histoire de l’art à la Sorbonne, la jeune créatrice s’envole pour New York en 1999. L’idée ? Suivre une amie qui fonde son entreprise et essayer de s’implanter tout en tentant sa chance à la loterie pour obtenir une carte verte. La chance lui sourit et en 2002, elle fonde la marque Ginette NY. 

 

146 RESULTATS

Éléments 1 à 60 sur un total de 146

par page
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  1. 1
  2. 2
  3. 3

Grille  Liste 

Vue
Filtre