Maison Michel Maison Michel

Maison Michel

 

Cette saison chez Maison Michel, Priscilla Royer s’inspire de la grande Venise, la Commedia dell’Arte et Arlequin pour une collection haute en couleur. Les couleurs justement, parlons-en. Des bleus vifs, un terre de sienne brûlée, un orange pep’s ainsi qu’un prune profond constituent la palette de cette gamme qui voit le classicisme le disputer à la modernité, l’excentricité d’un arlequin pointer le bout de son nez au milieu de coupes plus traditionnelles. Et c’est là tout l’équilibre de cette collection, qui passe sans cesse d’un extrême à l’autre, nous laissant la possibilité d’être tour à tour espiègle ou sérieuse sans jamais nous départir d’une élégance née il y a déjà près d’un siècle.

 

Maison Michel nait en 1936, fondée par Auguste Michel, alors chapelier. Mais c’est en 1968 que Pierre Debard reprend l’affaire et lui donne un second souffle. Alors que le secteur est sinistré, ce dernier décide de regrouper au sein de sa griffe les activités de modiste et chapelier et de mettre son savoir-faire artisanal au service des grandes maisons de mode. La révolution est enclenchée ! La Haute Couture est séduite par les nouvelles pièces Maison Michel et de nombreuses marques passent commande : Yves Saint Laurent, Pierre Cardin, Chanel, Givenchy et bien d’autres. En 1997, la griffe française rejoint le giron des Métiers d’Art de Chanel, avant de lancer sa première collection de prêt-à-porter en 2006, sous l’impulsion de la directrice artistique Laëtitia Crahay. Maison Michel compte désormais dans ses collections des casquettes, bonnets, head-bands, chapeaux de paille ou de pluie, capelines et même bérets.

 

Formée au Studio Berçot, Priscilla Royer, directrice artistique de Maison Michel depuis l’automne-hiver 2015, termine sa formation à la célèbre Central Saint Martins School de Londres. Forte de cette expérience, la créatrice de mode rejoint ensuite le studio Vivienne Westwood dont la fondatrice lui confie la direction de Red Label. En 2011, elle fonde sa propre marque de prêt-à-porter haut de gamme, Pièce d’Anarchive, avec sa sœur Deborah Royer, qui reçoit le prix de l’ANDAM en 2012. La marque ferme ses portes après avoir présenté sa cinquième collection en 2014.

8 RESULTATS

8 article(s)

par page

Grille  Liste 

vue portée
Filtre