Persol Persol

Persol

 

Cette année, la griffe de lunettes de soleil Persol fête ses 100 ans. L’occasion ou jamais de revisiter les modèles phares des 40’s dans des coloris d’archives, mais aussi de continuer l’exploration du modèle Calligraphe, réinventé depuis quelques saisons déjà. Rondes ou néo-rectangulaires, il y en a pour toutes les morphologies.  

 

C’est en 1917, à Turin, que Giuseppe Ratti, propriétaire du magasin d’optique Berry commence à fabriquer des lunettes de soleil destinées aux pilotes sportifs et aux aviateurs. Mais il faudra encore attendre le milieu des années 30 pour que soit fondée la marque Persol. C’est en 1957, soit quarante ans après sa fondation que la maison accède au succès populaire grâce au modèle 649, dessiné pour les conducteurs de tramways de Turin. L’idée ? Des lunettes de soleil larges qui protègent de l’air et de la poussière. Rapidement, le modèle fait des émules et les copies pullulent sur le marché. Quatre ans plus tard, Marcello Mastroianni les porte dans le film « Divorce à l’italienne », finissant d’asseoir la réputation de la maison transalpine.  Cependant, la marque n’oublie pas ce qui l’a lancée au début : l’innovation technologique. Dans les années 80, elle enchaîne alors les tests de verres en altitude et dans le désert, afin de rester leader du marché. Les années 90 se feront plus futiles, mettant l’accent sur le design des lunettes de soleil Persol, notamment incarnées par Ornella Mutti puis Carol Alt à cette période. Et la réussite de la griffe turinoise n’échappe pas au groupe Luxottica, leader mondial de la lunette, qui rachète l’entreprise en 1995.

 

Depuis cent ans, la marque italienne de lunettes de soleil Persol allie avec succès innovation technologique et esthétique avec brio. Initialement pensées pour les pilotes et les aviateurs, les solaires de la griffe italienne ont petit à petit séduit le grand public jusqu’à devenir une référence sur le marché de la lunette de soleil

15 RESULTATS

15 article(s)

par page

Grille  Liste 

Vue
Filtre