Valentino Garavani Valentino Garavani

Valentino Garavani

 

Simplicité et élégance étaient les maîtres mots chez Valentino ce 1er octobre. Pour la saison printemps-été 2019 Pierpaolo Piccioli démontre en effet avec brio que les robes les plus désirables ne sont pas forcément les plus affriolantes. En ouverture de ce défilé parisien : une succession de looks noirs, tantôt coupés dans un simple coton, tantôt décorés de fleurs, plumes ou plissés majestueux. Au fur et à mesure des passages, la couleur fait son apparition : discrète avec des bordeaux et des rouilles chic, folle avec le célèbre Rouge Valentino ou encore délurée au cœur d’imprimés joyeux.

L’idée derrière cette collection ? Balayer les notions d’évasion proposées par d’autres maisons et, plutôt que de partir, rester et vivre une vie haute en couleur où que vous vous trouviez. Ici, la frontière est ténue entre haute couture et prêt-à-porter, comme un encouragement supplémentaire à être soi-même quoi qu’il arrive. Et loin d’être impraticables, il se dégage de toutes les tenues signées par Pierpaolo Piccioli cette saison une facilité (toute maîtrisée) ainsi qu’une sensation de confort léger. Coupes amples, sandales plates ornées de plumes (amovibles) et étoffes aériennes, tout est ici calculé pour briller sans contraintes et sans efforts. Le sac V Ring, nouveauté de la saison pratique à souhait grâce à ses multiples compartiments termine particulièrement bien cette esthétique et prouve une fois pour toutes que la grande mode peut être portée au quotidien.

De retour de Paris où il a étudié, Valentino Garavani inaugure son premier atelier à Rome en 1959. Sa première collection est centrée sur les matières précieuses et les couleurs flamboyantes. Le rouge Valentino, un rouge puissant, vif, coquelicot apparaît pour la première fois sur le catwalk. Un an plus tard, en 1960, il s'associe à Giancarlo Giammetti pour fonder sa marque éponyme. La première collection de la griffe est présentée en 1962 et le succès est immédiat, Jackie Kennedy faisant notamment partie des fans de la griffe.  Très vite, la marque italienne étend ses activités. Les années 1970 et 1980 consacrent le lancement de nouvelles lignes de prêt-à-porter pour homme et pour femme ainsi qu’une gamme d'accessoires et une ligne de parfums. Valentino Garavani se retire du monde de la mode en 2007, lors d'un grand défilé parisien célébrant ses 45 ans de carrière.

C’est à Rome que Pierpaolo Piccioli fait ses études de stylisme, au sein de l’Istituto Europeo di Design.  Au milieu des années 80, il fait la connaissance de Maria Grazia Chiuri, qui deviendra sa partenaire professionnelle chez Fendi, dès 1989. En 1999, le duo migre chez Valentino où il est en charge des accessoires avant de se voir confier la gestion de la ligne Red Valentino en 2003. Le 4 Octobre 2008, le duo romain accède au rang de directeurs artistiques de la ligne principale. Sous son égide, la maison donne naissance à de nombreux best-sellers, notamment la gamme Rockstud. Huit ans plus tard, en 2016, Maria Grazia Chiuri s’envole pour Paris, afin de reprendre la direction artistique de la maison Dior. En juillet 2016, la maison Valentino annonce que Pierpaolo Piccioli conservera son poste en solo.  

 
105 RESULTATS

Éléments 1 à 60 sur un total de 105

par page
  1. 1
  2. 2
  1. 1
  2. 2

Grille  Liste 

vue portée
Filtre