Epuisé

520 €

260 €

- 50%

L'escarpin Pierrot de Ruppert Sanderson se dessine dans des lignes graphiques strictes, avec un talon légèrement biseauté. Une rigueur qui prend forme dans un velours, habillant le pied avec douceur.

Retours gratuits sous 60 jours

Soyez le premier à évaluer ce produit

GUIDE DES TAILLES

CHAUSSURES
FRANCE
36 36.5 37 37.5 38 38.5 39 39.5 40 40.5 41 41.5 42
UK
2 2.5 3 3.5 4 4.5 5 5.5 6 6.5 7 7.5 8
USA
5 5.5 6 6.5 7 7.5 8 8.5 9 9.5 10 10.5 11
EUROPE / ITALIE
35 35.5 36 36.5 37 37.5 38 38.5 39 39.5 40 40.5 41
JAPON
21.5 22 22.5 23 23.5 24 24.5 25 25.5 26 26.5 27 27.5
AUSTRALIE
3.5 4 4.5 5 5.5 6 6.5 7 7.5 8 8.5 9 9.5
CHINE
35 35.5 36 37 37.5 38 39 39.5 40 41 41.5 42 43
CHINE (MM)
225 228 230 233 235 238 240 243 245 248 250 253 255

Collection Rupert Sanderson

 

Pour sa collection automne-hiver 2017-18, Rupert Sanderson a choisi de tout miser sur deux éléments principaux : les coupes classiques ainsi que le symbole de l’étoile. Les premières, déclinées sous formes de sandales, de bottines, de sling-backs ou d’escarpins feront le bonheur des filles en quête de pièces intemporelles. Les secondes, s’invitent quant à elles de manière filante sur les sandales ou en appliqué sur les escarpins. Pour briller, quoi qu’il arrive. Découvrez les chaussures Rupert Sanderson.

 

C’est en 2001 que Rupert Sanderson présente sa première collection de chaussures de luxe et lance sa marque éponyme. Réputé pour son amour des lignes épurées, il est également renommé pour ses designs originaux. Etoiles, boucles, découpes, ornements… il y en a pour tous les goûts. En 2012, le créateur imagine une collection capsule pour le marché asiatique, baptisée Rupert Sanderson Gold. Devant le succès rencontré par la ligne, dont la signature est un talon doré et un ornement en forme de galet, cette dernière devient bientôt une marque sœur, renommée pour l’occasion R. Sanderson. 

 

Plus jeune, c’est à la publicité que se destinait Rupert Sanderson. Mais rapidement, il se rend compte de son désintérêt et s’enrôle au Cordwainers College de Londres où il apprend les rudiments de la cordonnerie.  Entre ses deux années de cours, il prend le temps de faire un road-trip en Italie afin de visiter de potentielles usines. Une fois diplômé, le jeune créateur de chaussures fait ses armes chez Sergio Rossi et Bruni Magli avant de revenir en Angleterre où il fonde sa griffe en 2001. Sept ans plus tard, il remporte le prix du meilleur designer d’accessoires lors des British Fashion Awards.