Sac Seau Frame en Cuir Noir

En stock

1 790 €

Peu de sacs seau peuvent se targer d'être aussi bien construits que le Frame de Victoria Beckham. Outre son corps à la silhouette légèrement rétro, cet accessoire élégant est également pourvu d'un fermoir original qui rappelle celui d'une mallette de docteur. Une très belle pièce.

Retours gratuits sous 30 jours

Soyez le premier à évaluer ce produit

GUIDE DES TAILLES

CHAUSSURES
FRANCE
36 36.5 37 37.5 38 38.5 39 39.5 40 40.5 41 41.5 42
UK
2 2.5 3 3.5 4 4.5 5 5.5 6 6.5 7 7.5 8
USA
5 5.5 6 6.5 7 7.5 8 8.5 9 9.5 10 10.5 11
EUROPE / ITALIE
35 35.5 36 36.5 37 37.5 38 38.5 39 39.5 40 40.5 41
JAPON
21.5 22 22.5 23 23.5 24 24.5 25 25.5 26 26.5 27 27.5
AUSTRALIE
3.5 4 4.5 5 5.5 6 6.5 7 7.5 8 8.5 9 9.5
CHINE
35 35.5 36 37 37.5 38 39 39.5 40 41 41.5 42 43
CHINE (MM)
225 228 230 233 235 238 240 243 245 248 250 253 255

Victoria Beckham

Victoria Beckham

Pour célébrer les dix ans de sa marque, Victoria Beckham avait choisi de revenir défiler à Londres plutôt qu’à New York, sa destination habituelle. Et pour marquer cet anniversaire, la créatrice a offert une présentation riche, portée par des mannequins venus de tous horizons, parfaites représentantes de la diversité de sa clientèle. La volonté derrière cette collection ? Mettre en avant les femmes, toutes les femmes, comme s’est plu à l’expliquer l’ancienne Spice Girl. Et une multitude d’options s’offrent à elles. Là où Victoria Beckham avait par le passé pu se montrer un brin monomaniaque (un focus sur les robes, un autre sur le tailleur, un autre encore sur l’outerwear…) elle a offert pour cette saison printemps-été 2019 un panaché de ses talents, soutenu il est vrai, par un angle nouveau pour elle : le layering. Ou l’art de dissimuler un pantalon sous sa robe, ici un legging fendu au niveau des chevilles, aperçu dans plusieurs teintes sur le podium. Mais la promesse est tenue : élégante, sporty, casual ou encore androgyne, Victoria Beckham a démontré que ses créations pouvaient habiller toutes les femmes… ou toutes leurs facettes. Car qui mieux qu’une chanteuse pop reconvertie en businesswoman mère de famille pourrait se vanter d’avoir vécu mille vies et imaginer un vestiaire pour chacune d’entre elles ?


C’est en 2008 que Victoria Beckham lance sa marque éponyme. A l’époque, l’esthétique prônée par la griffe est proche de celle de sa fondatrice, à savoir : des robes près du corps et beaucoup de jupes crayon. Mais au fur et à mesure qu’elle avance, la créatrice de mode se tourne peu à peu vers un style plus utilitaire, plus en phase avec la vie des femmes d’aujourd’hui. Une évolution qui paie. Trois ans après son lancement, la marque est en effet capable de se diversifier, proposant chaussures, sacs à main et lunettes de soleil. La même année, la griffe lance sa ligne de diffusion, Victoria, Victoria Beckham avant de s’illustrer lors des British Fashion Awards en étant élue « Marque de l’année » et coiffer au poteau des designers établis tels que Stella McCartney, Tom Ford ou Burberry. Depuis, Victoria Beckham continue à présenter ses collections chaque saison lors de la Fashion Week new-yorkaise, où elle fait désormais partie des labels à suivre.


C’est en tant que chanteuse du groupe The Spice Girls que Victoria Beckham s’est tout d’abord fait connaître du grand public. Après avoir joué les égéries pour plusieurs grandes marques telles que Roberto Cavalli ou Dolce & Gabbana, l’épouse du footballeur David Beckham, appose en 2004 son nom sur des jeans Rock and Republic pour une ligne baptisée VB Rocks. Deux ans plus tard, l’ancienne chanteuse lance dvb Style, un premier label. Mais il faudra attendre 2008 pour que la créatrice de mode, après avoir été formée par le designer Roland Mouret, lance sa marque éponyme.