Collier Straw or rose 18 carats

En stock

475 €

Avec sa paille qui tintinnabule librement au milieu de sa chaîne en or rose, le collier Straw intrigue autant qu’il fascine : comment un pendentif d’apparence aussi simple peut-il être aussi audacieux ? C’est là tout le talent de Ginette NY, qui démontre ici une fois de plus que ses lignes minimalistes sont plus puissantes qu’il n’y paraît.

Retours gratuits sous 30 jours

Soyez le premier à évaluer ce produit

GUIDE DES TAILLES MONNIER FRERES

CHAUSSURES
FRANCE 36 36.5 37 37.5 38 38.5 39 39.5 40 40.5 41 41.5 42
UK 2 2.5 3 3.5 4 4.5 5 5.5 6 6.5 7 7.5 8
USA 5 5.5 6 6.5 7 7.5 8 8.5 9 9.5 10 10.5 11
EUROPE / ITALIE 35 35.5 36 36.5 37 37.5 38 38.5 39 39.5 40 40.5 41
JAPON 21.5 22 22.5 23 23.5 24 24.5 25 25.5 26 26.5 27 27.5
AUSTRALIE 3.5 4 4.5 5 5.5 6 6.5 7 7.5 8 8.5 9 9.5
CHINE 35 35.5 36 37 37.5 38 39 39.5 40 41 41.5 42 43
CHINE (MM) 225 228 230 233 235 238 240 243 245 248 250 253 255

Ginette_ny

Ginette_ny

 

Pour sa collection printemps-été 2018, Ginette NY nous entraîne au cœur de la magie. Un nouveau monde où les licornes s’affichent sur les colliers et les bagues et où leurs cornes forment même des pendentifs, bracelets ou bagues inédits. Un monde également où la Disc Ring s’habille de nacre blanche et où les petits pendentifs se parent de diamants. Une ligne aussi raffinée que fun. 

 

C’est en 2002 que Frédérique Dessemond fonde la marque Ginette NY. A l’époque, cette Marseillaise émigrée aux Etats-Unis retravaille des sacs vintage. Mais une amie en charge d’une sélection de bijoux pour une boutique de New York lui demande de créer quelques pièces. En octobre 2002, le premier modèle, une médaille à graver du nom des clientes est créé. Une journaliste de « W », séduite, écrit un article, qui atterrit entre les mains d’une acheteuse du magasin Barney’s. Le succès de Ginette NY est lancé. Avec ses créations fines et délicates, destinées à être portées tous les jours, la créatrice de bijoux touche à l’époque un secteur alors encore à développer : celui de la haute bijouterie fantaisie. Au bout de quelques saisons, elle ajoute les pierres à ses bijoux, prenant toujours garde à ce que ces dernières soient en contact avec la peau afin de transmettre tous leurs bienfaits.   

 

Aujourd’hui américaine, c’est à Marseille que Frédérique Dessemond grandit, au milieu de la Cité Radieuse du Corbusier. Après un passage par Paris où elle étudie l’histoire de l’art à la Sorbonne, la jeune créatrice s’envole pour New York en 1999. L’idée ? Suivre une amie qui fonde son entreprise et essayer de s’implanter tout en tentant sa chance à la loterie pour obtenir une carte verte. La chance lui sourit et en 2002, elle fonde la marque Ginette NY.