Aurelie Bidermann Aurelie Bidermann

Aurelie Bidermann

 

Pour l’automne, Aurélie Bidermann nous entraîne en Italie pour un road-trip riche en émotions. Cette saison, la créatrice de bijoux parisienne s’inspire en effet du style des beautés transalpines, dans un périple qui nous mène de Rome à Capri. Sous son impulsion, le métal doré se mêle à l’émail, coloré ou non et même à quelques miroirs, pour des pièces originales et élégantes. Mais que les plus traditionnelles se rassurent : les classiques de la maison sont toujours là, du bracelet Positano à la feuille Ginkgo en passant par les Epis de Blé. Une saison chaude en plein hiver.

 

C’est en 2004 qu’Aurélie Bidermann lance sa marque de bijoux éponyme. A cette époque, elle a pour habitude de créer des bijoux porte-bonheur pour ses amies. Aussi, c’est tout naturellement que sa première ligne se nomme « Charm’s ». Bientôt, la créatrice de bijoux étoffe ses lignes et diversifie ses matières premières aussi bien que ses créations. L’or et l’argent côtoient le vermeil, le coton, le bois ainsi que les pierres précieuses et semi-précieuses. Une joyeuse émulation qui mène, en 2013, au lancement d’une ligne de joaillerie.

 

Parisienne, c’est au cœur du XVIè arrondissement qu’Aurélie Bidermann grandit. Fille de collectionneurs d’art, elle se destine elle aussi à ce secteur, en suivant notamment des études d’histoire de l’art. En 1999, elle s’envole pour New York, où elle commence à travailler pour Sotheby’s. De retour en Europe, elle suit des cours à l’Ecole de Gemmologie d’Anvers. Diplômée, elle fonde sa maison éponyme en 2004. Sa première collection de bijoux Aurélie Bidermann ? Des bracelets et des colliers baptisés « Charm’s ».

117 RESULTATS

Éléments 1 à 60 sur un total de 117

par page
  1. 1
  2. 2
  1. 1
  2. 2

Grille  Liste 

Vue
Filtre