Jonc Perle Tourmaline Rubis

En stock

240 €

96 €

- 60%

LIVRAISON OFFERTE

Pour sa première collection de bijoux, la créatrice Vanessa Bruno imagine une collection aux accents Bohème chic mêlant pierres fines et métal mat. Mariage réussi du laiton, de perles de rivière, de tourmaline et de rubis brut, ce jonc délicat est une vraie merveille.

Retours gratuits sous 30 jours

Soyez le premier à évaluer ce produit

GUIDE DES TAILLES MONNIER FRERES

CHAUSSURES
FRANCE 36 36.5 37 37.5 38 38.5 39 39.5 40 40.5 41 41.5 42
UK 2 2.5 3 3.5 4 4.5 5 5.5 6 6.5 7 7.5 8
USA 5 5.5 6 6.5 7 7.5 8 8.5 9 9.5 10 10.5 11
EUROPE / ITALIE 35 35.5 36 36.5 37 37.5 38 38.5 39 39.5 40 40.5 41
JAPON 21.5 22 22.5 23 23.5 24 24.5 25 25.5 26 26.5 27 27.5
AUSTRALIE 3.5 4 4.5 5 5.5 6 6.5 7 7.5 8 8.5 9 9.5
CHINE 35 35.5 36 37 37.5 38 39 39.5 40 41 41.5 42 43
CHINE (MM) 225 228 230 233 235 238 240 243 245 248 250 253 255

Vanessa Bruno

Vanessa Bruno

 

C’est une collection estivale qu’a imaginé Vanessa Bruno pour le printemps-été 2018. Une palette légère et colorée, des coupes fluides mais aussi et surtout, des accessoires qui mettent l’artisanat à l’honneur. Cette saison, l’iconique cabas se réinvente en effet dans une version raphia, fabriquée à Madagascar tandis que la besace Gemma s’habille de petits clous. En un mot, tout pour un style hors du commun.  

 

C’est en 1996 que Vanessa Bruno lance sa marque éponyme avant d’ouvrir sa première boutique à Paris en 1998, la même année qu’elle lance son désormais emblématique cabas. Son style bohème fait rapidement mouche et au début des années 2000, le nom de Vanessa Bruno devient synonyme de chic casual à la parisienne. En 2011, forte de son succès, elle se lance dans une collaboration avec La Redoute avant de proposer un parfum réalisé avec la marque Biotherm baptisé « L’eau ».

 

Avec une mère mannequin et un père chez Cacharel, Vanessa Bruno a toujours baigné dans le monde de la mode. D’ailleurs, c’est en tant que modèle qu’elle s’envole pour le Canada à l’âge de 15 ans. Mais la création l’intéresse beaucoup. De retour à Paris, la jeune créatrice de mode se forme auprès de Michel Klein, Dorothée Bis ou encore Daniel Hechter. En 1996, elle décide de voler de ses propres ailes et lance sa marque éponyme.