Trend

No Hands

Souvenez-vous.

 

Février 2019, La Villette, fashion week parisienne. Simon Porte Jacquemus, architecte surdoué de la démesure, provoque l’effervescence :

- Avez-vous vu ce sac ?

- Mais enfin, il est minuscule, que peut-on mettre dedans ? 

- Quel génie ! Et tant de poésie dans cette version mini, je l’aime tant !

De la taille d’une figurine Playmobil (on a vérifié), le format XXS du Mini Chiquito entre solennellement dans la cour des grands. Pour notre plus grand amusement.

 

Printemps 2020, la tendance No hands redéfinit les règles du je(u). « Le corps et l’esprit libres » devient LE statement des filles et des garçons qui révèlent leur wallet-on-a-chain Kara, dont la chaine est inspirée des cadenas XXL de leurs fixies. « Nos seules attaches sont affectives, nos liens engagés » proclament les tenants du changement, bien décidés à faire bouger les codes, les courbes et les lignes. A vive allure, toujours à l'affût de l'air du temps, les grandes maisons de luxe traditionnelles leur emboitent le pas … Quelle évolution !

 

Parfait sur toutes les silhouettes, en véritable pièce iconique de la saison, le No hands, plein de caractère et de désinvolture, triomphe ainsi sur les belles de jour et les oiseaux de nuit, porté façon collier ou en crossbody. Chez Marni, le format étui à lunettes en cuir bicolore ou façon croco ferait presque figure de sac maximaliste à côté du very very mini Horseferry, interprétation du porte-cartes signée par la maison Burberry. Et quand Balenciaga entraîne hommes et femmes, sans distinction, à s’affranchir de leurs chaînes pour ne conserver que celle qui les relie à leur pochette culte, on se dit qu’entre codes du luxe et revendication sociétale de parité la frontière est ténue.

Adorable dans son format poupée à porter un peu décalé, associé à du denim, l’iconique Lee Radziwill de chez Tory Burch, cuir lisse et design élégant, séduit autant qu’il surprend. Et alors que Danse Lente revisite les boites à cigarettes pleines de ce charme vintage dont on ne se lasse jamais, Jacquemus célèbre la douce fraîcheur des soirées d’été dans un cuir ajouré aux propositions de couleurs pop, très acidulées.

 

On l’a compris, la tendance No hands n’a rien d’accessoire. A travers un habile jeu de passe-passe qui nous est d’abord apparu comme une provocation, c’est un authentique Manifesto qui tient dans les quelques centimètres de ces nouveaux sacs libérateurs. Une inspirante invitation à profiter de notre liberté de mouvement, de pensée et d’action, à repousser les limites de notre individualité, à savoir étreindre ce(ux) qui compte(nt) vraiment.

 

 

DÉCOUVRIR LA SÉLECTION


Sarah Law

Sarah Law // Kara

Designer
« Be yourself, everybody else is taken ». Avec KARA, Sarah Law nous parle d’individualité et de l’importance de trouver sa propre identité.
Découvrir
The Boccaccio II Boot

The Boccaccio II Boot, by Rombaut

Hero Product
Préserver la planète ou rester hype ? Rombaut a choisi de ne pas choisir.
Découvrir
Découvrir la sélection

Le coup de soleil

How To
En pleine grisaille hivernale, la collection « Coup de soleil » de Jacquemus illumine looks et accessoires. Pour un summer vibe, avant l’heure.
Découvrir
Trend
Découvrir la sélection

The Big Softy

Tout en douceur, les sacs se transforment en pochettes ultra volumineuses au cuir soyeux et moelleux. À porter contre soi comme des accessoires doudou.
Découvrir
Découvrir la sélection

The Riviera

L’esprit French Riviera, mélange de chic et de nonchalance, infuse les collections de ce printemps. Remontons le fil de cette tendance – pas si récente.
Découvrir
Simon Miller

The Vertigo

Talon XXL et plateforme vertigineuse sont de sortie : rien de mieux pour prendre un peu de hauteur.
Découvrir
Acne Studios

The City Girly

Rose shocking, la tendance City Girly? En city girl avisée, on s'équipe d’accessoires rose vif pour se faire remarquer sur tous les (red) carpets.
Découvrir